Confiture de mirabelles

Publié le par Pomm'rose

 

On dit souvent que les arbres fruitiers donnent pleinement une année sur deux.

Cette année, c'est une année exceptionnelle qui confirme cet adage.

Les mirabelliers croulent sous le poids de leurs jolis petits fruits ronds dorés et sucrés qui sont les fruits lorrains par excellence.

D'ailleurs la mirabelle de Lorraine fait l'objet d'une indication géographique protégée (IGP)

 

Mirabelles

 

La mirabelle vient récompenser les Lorrains qui connaissent des hivers froids et des étés très chauds . Ici en Lorraine, on se gèle ou on on est écrasé par la chaleur. Pas de demie-mesure ! Et c'est ce qu'affectionnent les mirabelliers.

Pour nous, ça se discute !

 

Mais comme ma devise (du jour!) est de rester positive en toutes circonstances, je dirais que c'est finalement une région extraordinaire où on peut se régaler de petits fruits que beaucoup nous envient !

Et il suffit d'avoir quelqu'amie possédant un verger, et alors, la Lorraine est un paradis pour la gourmande que je suis.

 

Et comme tout se mérite : c'est meilleur ! Il faut d'abord se rendre dans le dit verger, pique-niquer à l'ombre d'un arbre prometteur puis se secouer ainsi que le mirabellier pour recueillir sur une grande bâche (non on ne fait pas la sieste) des milliers de petits fruits juteux et sucrés qui garniront ensuite de délicieuses tartes ou seront transformées en d'exquises confitures qui garniront nos tartines et nos crêpes cet hiver . Et puis , et je termine par le meilleur : l'eau de vie de mirabelles coulera à flot d'ici quelques mois. Enfin chez mon amie !!!!!! Mais l'amie est une hôtesse qui ne laisse pas ses amies le gosier sec !!!!!

 

 

Confituremirabelles

 

Bref, bref, bref !!!!

Il existe plusieurs méthodes pour confectionner la confiture de mirabelles. Je vous ai déjà présenté une façon, ici. Et j'ai eu envie de tester une autre recette trouvée dans un Recueils de recettes : « Trésors de la cuisine lorraine » de Michèle Maubeuge.

L'intérêt : comme on réalise d'abord un sirop, les mirabelles ne risquent pas de brûler en début de cuisson .

 

1 kg de mirabelles

1 kg de sucre cristallisé (voire un peu moins)

15 cl d'eau

 

Il faut réaliser un sirop : cuire le sucre dans l'eau jusqu'à ce qu'il épaisse (110 – 115 °c)

Verser les fruits avec quelques noyaux et laisser cuire 15 mn.

Retirer l'écume ou déposer une noisette de beurre sur l'écume qui disparaît comme par magie (donc méthode rapide et efficace)

Puis répartir dans les verrines , les fruits et le sirop.

Vous l'aurez compris, verrine désigne le pot en verre et fait partie , je viens de l'apprendre du patois lorrain. Forcément, quand les mots nous sont familiers, ils le sont pour tous dans notre inconscient collectif !!! là je délire ou c'est l'eau de vie de mirabelle qui amollit mon cerveau !!!!!

Pour sublimer le goût, Michèle Maubeuge place les noyaux dans un carré de tissu qu'elle plonge dans le jus le temps de la cuisson.

Moi, je fais comme mon papa : je laisse quelques noyaux et l'affaire est dans le sac !!!!

 

Mes petites verrines s'alignent fièrement sur l'étagère de la cave et tiennent compagnies à leurs copines de confiture de fraises, de mûres, d'abricots.....

La vie est belle et l'hiver sera doux dans ma chaumière !

 

A très bientôt

 

 

 

Publié dans le sucré

Commenter cet article

Puériculture en ligne 28/12/2013 16:09

J'adorerai m'en faire une tartine!

Dans ma cuisine 16/09/2013 09:15

Elle est magnifique!

mamalilou 07/09/2013 19:30

the fruit!
je kiffe!
merci pour ce partage qui me fait baver
ben oui, c'est pas très glam... mais faut avouer!
doux bisous d'un septembre rayonnant